Skip to content
Accueil arrow Expositions antérieures arrow Arno Stern - Rétrospective
Arno Stern - Rétrospective

© Musée Juif de Belgique
Don Myriam Stern et Marius Graczyk à la mémoire de Billy Stern
Cliquez sur l'image
Arno Stern - Rétrospective
du 13 novembre 2009 au 21 février 2010

« Un regard pénétrant sous un front haut et large, une bouche pleine et bien dessinée, un nez aquilin, le teint mat, les cheveux portés longs et rejetés en arrière, toujours vêtu de manière élégante et distinguée, Arno Stern est une apparence suffisamment singulière. »
Barbara Dickchen

Le peintre Arno STERN né  à Lodz en 1888, est issu d’une famille
hassidique modeste. Il étudie à l’Académie de Varsovie puis vit pendant quelques mois à Paris, où il perfectionne sa technique auprès du peintre breton Désiré Lucas.
 Il réside ensuite à Rome et à Londres et s’établit à Bruxelles en 1923. Pendant cette période de bohème, il vit de son art et connaît la misère. Malgré tout, c’est la période la plus fructueuse de sa vie. Il fréquente des intellectuels et des artistes célèbres de l’avant-garde belge.

 
© Musée Juif de Belgique
Don Myriam Stern et Marius Graczyk à la mémoire de Billy Stern
Cliquez sur l'image
 
© Musée Juif de Belgique
Don Myriam Stern et Marius Graczyk à la mémoire de Billy Stern
Cliquez sur l'image
 
© Musée Juif de Belgique
Collection privée
Cliquez sur l'image

La famille Stern quitte Bruxelles le 14 mai 1940 et gagne le sud de la France. Stern est arrêté lors d’une rafle dans les rues de Toulouse et interné dans un camp tandis que sa compagne trouve refuge à Rome. Il la rejoint après la guerre et meurt en 1949, victime d’un cancer.

Peintre passionné par son art, il a produit une œuvre abondante en quarante ans de carrière. Il expose à plusieurs reprises en Belgique et à l’étranger, entre autres avec Permeke et Brusselmans.  Pour cette première rétrospective, le Musée Juif de Belgique rassemble une cinquantaine d’œuvres provenant de collections à Londres, Tel-Aviv, Rome, Turin, Milan, Bruxelles et Anvers. Il est fort probable qu’une grande partie de sa production ait été perdue à cause de la Deuxième Guerre mondiale.

Cette exposition présente l’œuvre de Stern sous un angle thématique. C’est ainsi que nous pouvons voir les différents styles qu’il a pratiqués dans les autoportraits, portraits, paysages, villes, natures mortes, scènes mythologiques et religieuses… 

 
© Musée Juif de Belgique
Collection Astrologo
Cliquez sur l'image
 
© Musée Juif de Belgique
Don Myriam Stern et Marius Graczyk à la mémoire de Billy Stern
Cliquez sur l'image
 
© Musée Juif de Belgique
Don Sylvain Berkowitz
Cliquez sur l'image

Ce peintre s’est inspiré de plusieurs courants du début du XXe siècle. L’évolution de son style est particulièrement perceptible dans une série importante d’autoportraits. Il a tout d’abord expérimenté le style cubiste d’une manière très personnelle, parfois proche de Cézanne, et parfois sous un angle plus décoratif que Picasso. Il s’imprègne également de l’esprit des arts décoratifs de son époque. Dans cette démarche très singulière, il a réalisé plusieurs grandes toiles remarquables, dont un portrait de son ami et critique d’art Robert de Bendere. Par ailleurs, il subit aussi l’influence du style postimpressioniste qu’il applique dans une série dédiée aux nus dans un paysage, thème qu’il a peint à de multiples reprises et qui rappelle la série que Cézanne a consacrée au même thème. Dans d’autres toiles apparaissent des touches de fauvisme proches de l’œuvre d’André Derain et de Maurice de Vlaminck.



© Musée Juif de Belgique
Collection Astrologo
Cliquez sur l'image
 
© Musée Juif de Belgique
Don Myriam Stern et Marius Graczyk à la mémoire de Billy Stern
Cliquez sur l'image

Le public découvrira un artiste singulier ainsi qu’une biographie du peintre rehaussée de nombreuses archives et photographies.

Cette exposition est réalisée à l'occasion du don de quinze oeuvres d'Arno Stern par Myriam Stern et de Marius Graczyk en mémoire de leur père et grand-père Billy Stern.Le Musée Juif de Belgique les remercie de leur générosité.

Exposition réalisée en collaboration avec la Fondation de la Mémoire Contemporaine

 

Adresse

Musée Juif de Belgique
rue des Minimes 21
1000 Bruxelles
Téléphone : 02 512 19 63 
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Formulaire d'adhésion / Aansluitingsformulier